23/05/2012

Procès S ou procès Ségalat?

Les journaux - les médias en général - sont-ils autorisés à rendre public le nom de l'accusé dont le procès s'est ouvert devant le Tribunal criminel de Renens? Aujourd'hui, aucun ne se l'interdit. Il n'en a pas toujours été ainsi.

La question s'est posée dès l'éclatement de l'affaire, puisque 24 Heures a d'emblée donné l'identité complète et reproduit une photographie du principal suspect, alors que Le Matin s'en tenait aux initiales de son prénom et de son nom et masquait son visage d'un bandeau noir. Les deux quotidiens vaudois fournissaient sans attendre de nombreux détails sur sa vie et ses activités. En regard de la déontologie, ces choix ont alors paru pour le moins discutables. Pourquoi?

Pour la suite sur La page du médiateur, cliquer ici.

Les commentaires sont fermés.