24/04/2013

Roms: le sujet n'est pas tabou, mais...

La présence des Roms et la mendicité dans les rues sont des sujets délicats. Elles ne sont pas des sujets tabou. 24 heures a parlé du désappointement d’une septuagénaire Lausannoise, au vu du comportement d’une famille de Roms à laquelle elle avait prêté assistance l’hiver dernier (édition du 19 avril). Le traitement de cette affaire par le journal a provoqué des réactions au sein de son lectorat, dont l’une a été adressée au médiateur.

Cette correspondante de Lausanne dénonce des «pratiques discriminatoires (…) à l’encontre de la communauté Roms». Elle met en cause l’affichette du journal («Roulée par des Roms, elle témoigne»), sa manchette, soit le grand titre de première page («Cette famille Roms m’a roulée, je suis écœurée») et enfin le titre même de l’article («J’aide des Roms et j’ai le sentiment d’avoir été arnaquée»).

Pour lire la suite sur La page du médiateur, cliquer ici.

10/04/2013

Offshore Leaks et dommages collatéraux

Cela sort de tous les côtés. A peine les citoyens français et leurs voisins estomaqués ont-ils repris leur souffle après les aveux de Jérôme Cahuzac, ministre peu ordinaire du budget hexagonal, que c’est une déferlante de révélations mitonnées par un consortium international de journalistes d’investigation (ICIJ). Pas le temps d’en faire le tour que déjà Julian Assange se précipite pour déballer un nouveau sac de petits papiers de la diplomatie américaine.

Les nouveaux circuits de l’information et de la communication encouragent la transparence, parfois jusqu’à la délation. Les médias jouent leur rôle en intervenant lorsque les enjeux relèvent d’un intérêt public bien compris: non une simple curiosité, mais la surveillance des pouvoirs et de leurs représentants. Ils répondent alors au souci de préserver le bien général qui repose en démocratie sur des règles de confiance.

L’activité du site français Mediapart s’inscrit dans cette ligne, quitte à provoquer de l’urticaire parmi des gens considérant qu’une presse indépendante est une presse qui exprime librement des opinions, et non qui recherche librement des informations. Que la cellule d’enquête commune de la Sonntags-Zeitung et du Matin Dimanche soit associée à l’entreprise d’Offshore Leaks va dans le même sens.

Il est difficile de prévoir aujourd’hui tout ce qui sortira de ces opérations. Le public devrait cependant veiller à ne pas tomber dans trois travers.

Pour lire la suite sur La page du médiateur, cliquer ici.

10:06 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (0)