15/08/2013

Querelle de chiffres

Un lecteur de La Côte tombe sur un titre en première page du Matin, le 5 juillet. Il lit: «Les lesbiennes osent davantage se mettre en couple». Le sens en est ambigu. Il peut signifier que les femmes homosexuelles sont plus nombreuses à franchir le pas du partenariat que les hommes. Ou qu’elles y recourent davantage que dans un passé récent.

Le lecteur se reporte à l’article concerné, dans les pages intérieures. Le titre est plus général: «De plus en plus de femmes sont en couple ». Mais un sous-titre fait aussitôt pencher la balance du côté de la première interprétation: «En Suisse, le nombre de lesbiennes qui ont fait appel au partenariat enregistré en 2012 dépasse celui des gays».

L’auteur de l’article se réfère à un communiqué de l’Office fédéral de la statistique, qui remonte au début de l’année. Le lecteur y découvre une réalité différente.

Pour lire la suite sur la Page du médiateur, cliquer ici.

Les commentaires sont fermés.