27/03/2015

Rumeurs et scoop vendeur sur les collèges genevois

Un enseignant publie une lettre dans le courrier des lecteurs de la Tribune de Genève du 23 mars. Il revient sur les changements d’affectation de bâtiments scolaires, prévus au bout du lac par le Département de l’instruction publique. Il s’en prend à un éditorial du journal sur la gestion de ces projets. Libre à lui.

L’enseignant tire argument du traitement journalistique réservé à l’affaire. Il reproche à la Tribune de s’être fondée sur une rumeur. Tout en concédant d’emblée que celle-ci ne se trouve «certes pas à des lieues de la vérité» révélée plus tard. Il souligne que le quotidien a porté le sujet en première page par deux fois.

S’ensuivent quelques lignes assez vives: «Joli coup médiatique, vieux comme le journalisme. Ficelle classique du vendeur de journaux: chercher le scoop, donner crédit à une taupe, prendre de vitesse la vraie source et faire mousser le chaland.»

Diable! Le florilège justifie une revue de détail.

 
Pour lire la suite sur la Page du médiateur, cliquer ici.

Les commentaires sont fermés.