14/09/2017

Quelle déontologie des journalistes sur l'Internet?

Lors de l’entrée des médias dans le monde numérique, les changements de statut et de pratiques du journalisme ont été assez tôt identifiés. A la posture de moniteur propre au journalisme d’opinion, à la fonction de guide reconnue au journalisme d’information, s’ajoute un rôle d’aiguilleur.

Le premier dit ce qu’il faut penser, le deuxième à quoi il faut penser. Le troisième explore ce qu’on pense, à quoi l’on pense et ce qui se raconte sur le vaste Web.

Cette évolution provoque-t-elle des changements notables dans la formulation des normes déontologiques du métier? Sans procéder à un tour d’horizon complet, et pour s’en tenir à quelques pays d’Europe occidentale, ce n’est pas le cas.

Les valeurs dominantes du journalisme demeurent: la défense de la liberté de l’information et des idées, la recherche de la vérité et le respect de la personne.

Les normes qui en découlent, formulées dans des chartes, restent pertinentes – qu’elles soient partout et en tout temps respectées est une autre affaire. Tout au plus peut-on relever quelques adaptations mineures (...)

 

L’ensemble de ces applications et adaptations confirme que les nouvelles pratiques du journalisme numérique n’ont pas provoqué pour l’instant de relecture spectaculaire de la déontologie du métier. Les normes établies tiennent la route. L’appareil juridique entourant les pratiques journalistiques et médiatiques observe une retenue analogue. Un état durable? Les évolutions sont rapides, la question ne peut que rester ouverte.

Pour lire l'article intégral sur la Page du médiateur, cliquer ici.