23/10/2018

Histoire d'une "fake pub" devenue fake news

Ah ! la vilaine fake news ! Il y a quelques semaines, un courriel arrive sur la messagerie du médiateur. Sujet : « Article sur inégalité salariale ». D’actualité, puisque la révision de la loi fédérale sur l’égalité entre femmes et hommes est alors inscrite à l’ordre du jour du Conseil national.

« Bonjour. J’ai été consterné de voir que vous avez diffusé une fake news, qui est une sombre manipulation de l’information, issue des rangs de la gauche pour servir un agenda politique au moment d’une discussion de loi sur l’égalité salariale à Berne.

Êtes-vous victime de cette manipulation et allez accorder une couverture équivalente au démenti, ou êtes-vous complice, et allez-vous passer cela sous silence, après avoir induit en erreur et manipulé vos lecteurs ? L’entreprise mentionnée n’existant pas au registre du commerce – vérification qu’il vous aurait pris cinq minutes à faire. Avez-vous commis une faute dans l’absence de rigueur de votre travail journalistique, ou n’avez-vous volontairement pas cherché ?

J’attends votre réponse avec intérêt. »

Le message manque d’un minimum de précisions. Où trouver l’article litigieux ? Dans quel journal ou sur quel site numérique ? Quel est le jour de diffusion ? Sur quoi porte-t-il exactement et sous quel titre est-il paru ? De quelle entreprise s’agit-il ? Ces questions sont retournées au correspondant.

Premières lignes de la réponse :

« Monsieur. Allons donc… Combien d’articles sont parus récemment au sujet de prétendues annonces d’emplois identiques ayant pour seules différences le salaire proposé suivant le sexe de la personne recherchée ?

Soit au mieux vous n’êtes tout simplement pas à jour concernant les publications dans vos médias, soit au pire vous jouez là d’une grossière mauvaise foi ».

Pour lire la suite sur la Page du médiateur, cliquer ici.

15:41 Publié dans Médiation | Lien permanent | Commentaires (0)