09/02/2012

Solange Lusiku, militante de l'information

Vous connaissez Aung San Suu Kyi, symbole vivant de l'opposition non-violente à la dictature militaire en Birmanie, prix Nobel de la paix en 1991. Vous connaissez Taslima Nasreen, gynécologue et femme de lettres d'origine bangladaise, par ses luttes pour l'émancipation des femmes et contre l'obscurantisme religieux. Avez-vous déjà entendu parler de Solange Lusiku? Ces trois femmes partagent l'honneur d'avoir reçu un doctorat honoris causa de l'Université catholique de Louvain, en Belgique.

Après Aung San Suu Kyi en 1998, après Taslima Nasreen l'an dernier, Solande Lusiku Nsimire s'est trouvée ainsi honorée au début du mois de février. Elle est une combattante, elle aussi. Pour la participation des femmes à la démocratie dans un pays, le Congo, qui s'affiche «République démocratique». Pour une information indépendante et honnête, dans des conditions où rien n'est jamais acquis.

Pour lire la suite sur La Page du médiateur, cliquer ici.

12/12/2011

La rubrique "Lifestyle": quel journalisme?

La Tribune de Genève présente l'activité d'un salon de soins cosmétiques dans sa rubrique «Lèche vitrine», qui paraît le samedi. Ce salon, qui s'est établi à Lausanne avant d'ouvrir à Genève, offre des prestations relativement nouvelles et originales. Un salon concurrent installé au bout du lac s'estime discriminé par l'article et adresse une plainte au médiateur.

Pour le la suite sur La page du médiateur, cliquez ici.

07/11/2011

Vie privée: quelles frontières sur l'Internet?

Quelqu'un qui s'exprime sur les réseaux sociaux peut-il considérer que ce qu'il dit ou montre appartient encore à sa vie privée? Et qu'il a de ce fait droit à une protection de sa personnalité contre toute exploitation publique? La question découle de l'attention accordée par un récent billet du médiateur au cas d'un Genevois pris au piège par les moteurs de recherche.

Pour lire la suite sur La page du médiateur, cliquer ici.

16/09/2011

Pourquoi ces infos minuscules?

Pourquoi lit-on tant de petites histoires dans des journaux toujours en quête d'espace, contraints d'éliminer les neuf dixièmes des informations qu'ils reçoivent ? Pourquoi ces infos minuscules qui semblent à première vue ne concerner que leurs protagonistes ? La mésaventure d'une Lausannoise arrivée en retard au guichet d'enregistrement de l'aéroport de Cointrin soulève la question.

Pour lire la suite sur La page du médiateur, cliquer ici.

06/06/2011

Identité des justiciables: Internet bouscule tout

La divulgation des identités de personnes impliquées dans des affaires judiciaires ou assimilées continue de faire débat. Depuis plusieurs décennies, les médias suisses observent les mêmes règles déontologiques. Le médiateur s'est trouvé plus d'une fois en situation de les rappeler, dans des chroniques, des notes, des correspondances. Il est rare que tout le monde s'accorde sur leurs objectifs et sur leur application de cas en cas. Et plus rare encore aujourd'hui que l'Internet tend à changer la donne.

Pour lire la suite sur La page du médiateur, cliquez ici.

20/04/2011

Et le secret des affaires privées?

Une récente note sur l'exploitation par les médias de fuites provenant d'administrations ou d'institutions publiques m'a valu la réaction d'un lecteur: tout cela est très bien, m'a-t-il écrit, mais qu'en est-il des entreprises privées? N'existe-t-il pas des situations qui exigeraient une nouvelle pesée des intérêts entre la protection du secret des affaires et une protection plus large de la santé et de la personnalité des salariés? On pourrait ajouter d'autres raisons, qui tiendraient au non respect de normes de fabrication, par exemple, ou de toute autre disposition légale.

Pour lire la suite sur La page du médiateur, cliquez ici.

07/03/2011

Les fuites et leurs effets pervers

Renaud Gautier, l'actuel président du Grand Conseil genevois, s'adresse au médiateur. Son propos est de l'interroger sur le traitement par les médias de fuites, comme celles qui viennent d'alimenter l'actualité politique genevoise au sujet de la gérance immobilière cantonale. L'actualité des médias se focalise actuellement sur les questions de fuites, qu'elles s'effectuent au nom d'une transparence soumise à la controverse (WikiLeaks) ou à des fins politiques évidentes (les documents genevois). C'est l'exploitation des secondes par les médias qui préoccupe le président du Grand Conseil.

Pour lire la suite sur La page du médiateur, cliquez ici.

26/01/2011

"Un Suisse fracasse le crâne d'un compatriote..."

C'est un jeune lecteur de Bernex (Genève) qui m'écrit. Il a dix-neuf ans, il se présente comme gymnasien et musicien. Il m'interpelle sur un sujet plus d'une fois abordé dans cette Page du médiateur, mais souvent exposé à des malentendus et à des abus :

«Cela fait un moment que je me demande pourquoi, lorsque je lis les nouvelles dans un journal ou alors à la télévision (suisse romande en l'occurrence), les journalistes divulguent la nationalité des personnes mises en cause dans un fait divers, qu'elles soient criminelles ou non.

Quelle est l'utilité de cette information? Est-ce nécessaire de le préciser?»

Pour lire la suite sur La page du médiateur, cliquez ici.

01/10/2010

Trop de pub pour les avocats?

Un lecteur de Crans-près-Céligny s'étonne des pratiques de la Tribune de Genève, qui ne cesse d'offrir aux avocats une publicité gratuite. Il ne se passe pratiquement pas une semaine, écrit-il, sans qu'une affaire judiciaire ne soit évoquée et que le nom d'un avocat ne soit mentionné dans ses colonnes, assorti de sa photographie. Il y voit une «contradiction flagrante» avec la déontologie des gens de robe.

L'attention portée par la Tribune de Genève aux activités de la justice est remarquable par son ampleur et sa constance. Le journal accorde-t-il aux avocats une publicité indue ou abusive? La question conduit à quelques distinctions.

 

Pour lire la suite sur La page du médiateur, cliquez ici.