14/12/2010

Brother Google et la mémoire de la Toile (I)

Un internaute s'exprime, voilà plusieurs mois, sur la venue de Dieudonné à Genève. Il s'agit d'un commentaire mis en ligne sur l'un des blogs de la plate-forme Tribune de Genève. Il s'oppose à l'accueil du personnage. Il le fait à visage découvert, signant de son prénom et de son nom. Sa prise de position lui vaut aussitôt des réactions hostiles et anonymes.

Sur le moment, ça passe. Il se trouve que ça dure. «Aujourd'hui, m'écrit cet internaute, quand on tape mon nom dans Google, on tombe très vite là-dessus». Je vérifie, c'est exact. La discussion autour de Dieudonné arrive en troisième référence du moteur de recherche. Mon correspondant demande donc le retrait de son commentaire.

Pour lire la suite sur La page du médiateur, cliquez ici.

26/11/2010

Pseudonymes sur la Toile: le risque de la coquille vide

La culture de la Toile est fondée sur l'expression libre et multiple. Pour la première fois dans l'Histoire, chacun a la possibilité de s'adresser à tous. Il n'a certes pas l'assurance d'être entendu, ni même perçu. Il est cependant en situation de l'espérer.
De plus, la culture de la Toile repose sur la pratique très répandue de l'usage du pseudonyme.

Pour lire la suite sur La page du médiateur, cliquez ici.

Le titre de cette note a été modifié le 30 novembre 2010.

09/11/2010

Le Conseil de la presse, grain de sable dans la machine judiciaire?

Le Conseil suisse de la presse est-il une entrave au bon déroulement de la justice? La question se pose au cours d'une table ronde concluant un récent colloque à Lausanne. Le bouillant avocat genevois Charles Poncet proclame d'entrée ce qu'il a déjà soutenu dans une lettre ouverte publiée dans L'Hebdo: le plus grand service que le Conseil suisse pourrait rendre à la presse, c'est de disparaître.

Pour lire la suite sur La page du médiateur, cliquez ici.