08/11/2016

Un succès embarrassant

A la mi-octobre, la Tribune de Genève organise une conférence sur «Les troubles de la mémoire liés à l’âge». L’orateur est Giovanni Frisoni, professeur en neurosciences cliniques de l’Université de Genève et responsable de la Clinique Mémoire des HUG. La conférence est prévue à l’auditorium du MEG (Musée d’ethnographie de Genève), un mercredi en fin d’après-midi.

Le journal a inséré auparavant plusieurs annonces. La veille, il a publié un entretien avec le professeur, mené par l’une de ses rédactrices. Il a pris la précaution d’informer ses lecteurs que les portes s’ouvriraient une demi-heure avant le début de la conférence.

La Tribune a-t-elle manqué d’audace en choisissant l’auditorium du MEG, d’une capacité de 230 places? Les personnes désireuses de s’informer ont-elles imaginé qu’un sujet évoquant la maladie d’Alzheimer n’attirerait qu’un public réduit? Le résultat est que la salle est saturée moins de dix minutes après l’ouverture des portes. Les refoulés, animés de sentiments divers – déception, regret, mécontentement –, s’accumulent devant le portillon au fur et à mesure que le temps passe. Le succès devient de plus en plus embarrassant.

Pour lire la suite sur la Page du médiateur, cliquer ici.

11:48 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0)