26/01/2011

"Un Suisse fracasse le crâne d'un compatriote..."

C'est un jeune lecteur de Bernex (Genève) qui m'écrit. Il a dix-neuf ans, il se présente comme gymnasien et musicien. Il m'interpelle sur un sujet plus d'une fois abordé dans cette Page du médiateur, mais souvent exposé à des malentendus et à des abus :

«Cela fait un moment que je me demande pourquoi, lorsque je lis les nouvelles dans un journal ou alors à la télévision (suisse romande en l'occurrence), les journalistes divulguent la nationalité des personnes mises en cause dans un fait divers, qu'elles soient criminelles ou non.

Quelle est l'utilité de cette information? Est-ce nécessaire de le préciser?»

Pour lire la suite sur La page du médiateur, cliquez ici.

09/11/2010

Le Conseil de la presse, grain de sable dans la machine judiciaire?

Le Conseil suisse de la presse est-il une entrave au bon déroulement de la justice? La question se pose au cours d'une table ronde concluant un récent colloque à Lausanne. Le bouillant avocat genevois Charles Poncet proclame d'entrée ce qu'il a déjà soutenu dans une lettre ouverte publiée dans L'Hebdo: le plus grand service que le Conseil suisse pourrait rendre à la presse, c'est de disparaître.

Pour lire la suite sur La page du médiateur, cliquez ici.