20/06/2011

Internet, un nouveau pouvoir? Pas si sûr

La Page du médiateur signale périodiquement les changements intervenus depuis l'extension planétaire de l'Internet dans les pratiques journalistiques, dans l'élaboration et la circulation des nouvelles. Faut-il pour autant conclure que l'influence des médias sur les esprits s'en trouve fondamentalement transformée, que la discussion jamais close sur «le pouvoir des médias» prend désormais un tournant nouveau et radical?

Pour lire la suite sur La page du médiateur, cliquez ici.

06/06/2011

Identité des justiciables: Internet bouscule tout

La divulgation des identités de personnes impliquées dans des affaires judiciaires ou assimilées continue de faire débat. Depuis plusieurs décennies, les médias suisses observent les mêmes règles déontologiques. Le médiateur s'est trouvé plus d'une fois en situation de les rappeler, dans des chroniques, des notes, des correspondances. Il est rare que tout le monde s'accorde sur leurs objectifs et sur leur application de cas en cas. Et plus rare encore aujourd'hui que l'Internet tend à changer la donne.

Pour lire la suite sur La page du médiateur, cliquez ici.

05/05/2011

La mort de Ben Laden ou la preuve par l'image

L'image fait en un instant le tour de la Toile. Ben Laden est mort, Obama en personne l'a annoncé à la télévision. Et surtout une photographie l'atteste. On se méfie des mots, on se méfie moins des images.

Tout au long de la chaîne médiatique, de nombreux sites se sont laissé prendre. Aussitôt la supercherie dévoilée, ils ont retiré la photographie. L'alerte est souvent venue d'internautes, dont quelques-uns n'ont pas manqué d'ironiser: il n'y aurait donc plus que des journalistes pour accorder encore du crédit aux images diffusées sur la Toile!

Pour lire la suite sur La page du médiateur, cliquer ici.

22/12/2010

Brother Google et la mémoire de la Toile (II)

Une personne occupe dans une administration publique de Suisse romande une fonction importante et visible. Elle démissionne. A la suite de fuites, la presse fait état de réactions et de jugements à son encontre. Sur le moment, celle-ci décide de ne pas riposter, afin de ne pas ajouter à la polémique. Sur la scène publique, le calme revient.
Or, les articles publiés continuent de figurer dans les archives du journal.

Pour lire la suite sur La page du médiateur, cliquez ici.